19
PARTAGES

SNCF : les TGV Ouigo appliquent les recettes des low-cost


L'opérateur national veut truster le quart du marché domestique de la grande vitesse avec son offre à bas coût d'ici 2025 et occuper le terrain face à l'arrivée de la concurrence. Après avoir cumulé 70 millions de passagers depuis ses débuts en 2013 - dont environ 40 % en induction de trafic ou pris sur la route - Ouigo veut accélérer son développement. « Notre objectif avec Ouigo est de poursuivre cette conquête de voyageurs et augmenter la part du ferroviaire, a affirmé le 23 septembre Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs. Pour 2025, nous voulons que Ouigo soit le leader du ferroviaire low cost en France alors que la concurrence arrive de partout. » La SNCF entend ainsi faire passer la part de marché de Ouigo sur la grande vitesse domestique de 20 % actuellement à 25 % en 2025 sur un secteur en croissance. Ouigo va donc devoir sensiblement augmenter son nombre de passagers dans un temps rapide. Son directeur général Stéphane Rapebach veut atteindre 25 millions de passagers annuels dès 2023, contre environ 18 millions aujourd'hui (si l'on excepte une année 2020 catastrophique). Parmi les grandes nouveautés de la rentrée, Ouigo a annoncé qu'à partir du 6 octobre 2021 les voyageurs auront désormais le choix entre deux formules. - OUIGO essentiel : il s'agit de l'offre déjà disponible à laquelle les voyageurs peuvent ajouter des options (entre 3 et 7 euros) comme le choix de la place, l'accès au wifi et au service de divertissements , un bagage supplémentaire. - OUIGO plus : cette offre propose l'accès à l'ensemble des options à prix réduit (7 euros par adulte prix de lancement) 

par Benjamin - Source : GEO