122
PARTAGES

Royaume-Uni : pénuries des carburants depuis plusieurs jours


Cinq ans après le Brexit, de nombreux partisans du « Leave » déchantent alors que le Royaume-Uni fait face à de nombreuses pénuries. « Regardez, on dirait qu’une bombe nucléaire a explosé », déclare Bryan, 70 ans, en pointant du doigt les commerces fermés par la crise sanitaire. « Les gens voulaient sûrement le mieux pour le pays, mais rien ne s’est amélioré, et le Covid a fini d’empirer les choses », lâche-t-il, dépité. Un constat fataliste, partagé par Brenda. Lors du référendum, elle s’était farouchement mobilisée en faveur du « Leave ». Un choix qu’elle affirme regretter aujourd’hui : « Parce qu’on nous a menti ! Si j’avais su comment cela allait se passer, je n’aurais jamais voté ça. » Une amertume bien volontiers partagée par les anciens partisans du « Remain », opposés au Brexit. Pour beaucoup d’entre eux, c’est surtout le racisme qui avait motivé le choix des brexiteurs, au détriment des considérations économiques : « Pour beaucoup de gens, je crois qu’il s’agissait surtout de dégager les étrangers », explique au Parisien Ian, « ils ne se sont même pas demandé ce que cela allait provoquer ». En l’occurrence, la stricte régulation de l’immigration par le gouvernement de Boris Johnson, dans la foulée du Brexit, est bel et bien à l’origine d’un manque de main-d’œuvre. Et c’est cette absence de bras travailleurs qui est à l’origine des pénuries. 

par Benjamin - Source : LEPOINT