174
PARTAGES

L'OMS refuse de donner une chance à l'immunité collective

Pour l'OMS, pas question de compter sur l'immunité collective pour combattre le virus. Si certains pays ont misé sur l'immunité collective, il y a peu de chances que la France en fasse autant. En effet, l'OMS, dont la France suit souvent les recommandations, se dit absolument contre une circulation plus libre du virus. Les experts estiment "Jamais dans l’histoire de la santé publique, l’immunité collective n’a été utilisée comme stratégie pour répondre à une épidémie, et encore moins à une pandémie. C’est scientifiquement et éthiquement problématique". Lors d'une conférence de presse, Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l'OMS, martèle "Laisser libre cours à un virus dangereux, dont nous ne comprenons pas tout, est tout simplement contraire à l’éthique. Ce n’est pas une option [...]  La grande majorité des personnes dans la plupart des pays sont susceptibles de contracter ce virus. Les enquêtes de séroprévalence suggèrent que dans la plupart des pays, moins de 10 % de la population a été infectée". Il termine "La plupart des personnes infectées par le virus développent une réponse immunitaire au cours des premières semaines, mais nous ne savons pas si cette réponse est forte ou durable, ni si elle diffère d’une personne à l’autre". Selon l'OMS, une immunité collective pourrait uniquement être envisagée dans le cadre d'une vaccination à très grande échelle. 

Publié il y a 41 jours par Cécilia - Source : 20minutes.fr - Crédits photos / vidéos : REUTERS - FABRIZIO BENSCH