1197
PARTAGES

Yvelines : une mère faisait manger des cafards à sa fille

A Trappes, une mère de famille vient d'être condamnée pour maltraitance.
C'est une nouvelle histoire sordide qui nous vient des Yvelines, plus précisément de Trappes.

Une femme de 46 ans vient tout juste d'être condamnée par le tribunal correctionnel de Versailles pour maltraitances.

Depuis six ans, lorsque le père des enfants a quitté le domicile conjugal, ses quatre enfants âgés de 9 à 14 ans font les frais de son imagination tordue.

Une de ses filles est particulièrement prise à partie par la quadragénaire, qui lui a fait subir des sévices impensables.

L'aînée de la famille a été si violentée que, malgré ses 14 ans, elle a accumulé les retards de croissance et n'en semble pas plus de 8.

Sa mère avait pour habitude de la frapper avec sa ceinture, avec une louche de cuisine, de la brûler avec un briquet, ou encore de la priver de nourriture.

Si l'adolescente souhaitait manger, alors que le reste de la famille était attablé, elle devait avaler les cafards et les araignées qui grouillaient dans la maison

Elle n'avait pas le droit de sortir de sa chambre, excepté pour faire le ménage et la lessive, et n'avait pas même le droit de se laver.

C'est lors d'une visite au domicile des enfants qu'une mère a remarqué les actes de maltraitance dont souffraient les enfants.

Le témoin avait alors eu la présence d'esprit de filmer la mère, et de photographier les bleus et blessures des enfants pour se rendre au commissariat.

Devant les enquêteurs, la mère criminelle et vicieuse s'est vantée de ses qualités éducatives, en expliquant qu'elle avait réussi à mater l'adolescente.
Ce n'est finalement que lors de son procès qu'elle s'est timidement excusée "J'ai fait une bêtise. Je m'excuse…"

La mère a seulement été condamnée à 18 mois de prison avec sursis.

Pour le moment, ses enfants ont été placés dans un foyer, mais ils sont toujours très dépendants de leur mère, et la réclament malgré ses lourds sévices. 

Publié il y a 25 jours par Cécilia - Source : leparisien.fr