1216
PARTAGES

Une contravention pour avoir donné des pièces à une SDF

A Toulouse, la SNCF a verbalisé un homme qui avait donné quelques pièces à une mendiante.
Cette décision de la SNCF a suscité un véritable tollé, et pour cause.

En gare de Toulouse, une mendiante est assise sur le sol.
Sans domicile fixe, elle fait l'aumône dans la gare SNCF, espérant bénéficier de la générosité des passants.

Un homme arrêté au distributeur l'aperçoit, et s'apprête à lui donner les quelques pièces qu'il a dans ses poches, pour un total de 70 centimes.

En découvrant la scène, les agents de la SNCF décident d'intervenir, alors que le jeune homme a toujours l'argent dans la main.
Ils verbalisent le jeune homme, pour "sollicitation de toute nature" au sein de la gare.

Pour avoir donné 70 centimes à la sans-abri, il écope d'une amende de 50 euros, rapidement doublée pour passer à 100 euros.

La police ferroviaire lui rappelle que la mendicité est interdite dans l'enceinte de la gare.

Au micro de France 3 Occitanie, le jeune homme incriminé explique "Je lui ai répondu que la femme ne m’avait pas directement demandé de l’argent. Il m’a répondu que si je lui donnais les pièces que j’avais encore dans la main, j’étais passible d’une contravention. C’était tellement stupéfiant que j’ai cru que ce n’était pas sérieux et j’ai lâché mes 70 centimes dans la main de la femme".

L'intitulé de la contravention insinue que le jeune homme a lui-même fait la mendicité, il décide alors de contester "Je pense qu’il s’agit d’un abus d’autorité. Je n’avais pas encore donné les pièces quand la brigade ferroviaire est intervenue. Le policier m’a demandé de ne pas le faire et j’ai refusé de lui obéir. Il s’est vengé en me verbalisant".

Devant la polémique, la SNCF a finalement décidé d'annuler cette amende, qu'elle avait pourtant justifiée dans un premier temps.
La compagnie a fait valoir une simple "maladresse" de la police ferroviaire

Publié il y a 18 jours par Cécilia - Source : francetvinfo.fr - Crédits photos / vidéos : L.B.