1358
PARTAGES

Un rapport qualifie le glyphosate de moins dangereux que la charcuterie

Dans ce rapport, l'aspect cancérigène de la molécule est remis en doute.
Cette étude, présentée dans un rapport parlementaire, sert particulièrement le gouvernement, trop même pour les activistes.

Une enquête a récemment été menée afin de statuer sur la dangerosité du glyphosate, massivement présent dans nos cultures, et taxé de favoriser le développement de cancers.

Ils sont aujourd'hui très nombreux à réclamer une alternative saine au glyphosate, un changement compliqué et coûteux pour le gouvernement, qui se sentira sans doute rassuré par ces résultats qui tombent à pic.

Selon les conclusions de cette enquête, Pierre Médevielle, vice-président de l'Office parlementaire détaille "
Si le glyphosate a certainement beaucoup de défauts, aucune étude scientifique ne prouve formellement sa cancérogénicité ni en France, ni en Europe, ni dans le monde".

Il continue "il y a une différence fondamentale entre le danger et le risque [...] Je serai parmi les premiers à réclamer son interdiction dès que les preuves scientifiques de sa nocivité seront apportées. Or, à la question : le glyphosate est-il cancérogène, la réponse est non ! Il est moins cancérogène que la charcuterie ou la viande rouge qui ne sont pas interdites."

Ces conclusions seront présentées ce jeudi
, mais ses propos ont déjà soulevé une très large polémique. 

Publié il y a 63 jours par Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : Country pixel / adobe stock