10
PARTAGES

Santé : les garçons devraient-ils se vacciner contre le papillomavirus ?

Afin d'éradiquer la propagation du virus, les jeunes garçons pourraient être amenés à se faire vacciner également.
Malgré la prévention constante, une large portion de 15-25 ayant une vie sexuelle active n'utilise pas de préservatifs.

Pour ces derniers, un contraceptif oral, tel que la pilule, suffit à les protéger d'une grossesse indésirable, ce qui ne les empêche toutefois pas des maladies sexuellement transmissibles.

Parmi ces maladies, le papillomavirus fait toujours parler de lui, et pour cause : ce virus est responsable de 1 750 nouveaux cas de cancer chez des hommes et de 4 580 chez des femmes, chaque année.

Afin de lutter contre la propagation du virus, la Haute Autorité de santé souhaite étendre l'âge de vaccination pour les adolescentes, mais aussi proposer une vaccination aux garçons également.

La HAS explique "La HAS recommande l'élargissement de la vaccination anti-HPV (...) pour tous les garçons de 11 à 14 ans révolus (...) avec un rattrapage possible pour tous les adolescents et jeunes adultes de 15 à 19 ans révolus".

Pour le moment, la vaccination des adolescentes n'est pas obligatoire mais elle est remboursée par la Sécurité Sociale.

Le plan de vaccination reste trop peu suivi pour le moment, avec seulement 30%, contre les 60% espérés pour freiner la progression du virus. 

Publié il y a 12 jours par Cécilia - Source : francetvinfo.fr