1434
SHARES

Les syndicats de police tirent la sonnette d'alarme

Après les violences des manifestations, les policiers sont à bout de forces.
Les débordements graves des manifestations de ce 1er décembre sont sur toutes les lèvres.

Les commerçants tentent de se relever de ces terribles destructions, les gilets jaunes essaient de pacifier le mouvement, les conséquences sont nombreuses.

Les grands oubliés restent les policiers, qui ont été mobilisés durant de nombreuses heures pour tenter de contenir les casseurs déchaînés, lors de ces scènes de guérilla urbaine.

Les syndicats de police tirent aujourd'hui la sonnette d'alarme, les agents sont littéralement à bout de forces, après avoir été mobilisés ses trois dernières semaines.

Pris à partie, caillassés, provoqués, ces hommes et femmes qui étaient récemment célébrés pour leur investissement dans la lutte anti-terroriste sont aujourd'hui la cible de certains manifestants violents.

Les syndicats dénoncent "Les policiers sont fatigués, harassés. Ils sont sur le pont depuis les attentats de 2015. Donc là ils n’en peuvent plus, il faut absolument qu’il y ait une reconnaissance de leur investissement".

Ils craignent de nouveaux débordements avec les prochaines manifestations annoncées "Vous allez arriver dans une telle situation où le collègue pour sauver sa vie, sera peut être obligé d’utiliser son arme".

Les Gilets Jaunes ont prévu de se réunir à nouveau dans la capitale le samedi 8 décembre. 

Published 15 days ago by Cécilia - Source : lci.fr - Crédits photos / vidéos : EPA/MAXPPP