147
PARTAGES

Forcé de reverser 153 000 euros à sa femme pour les tâches ménagères

Pour compenser les années que sa femme a passées à faire le ménage pour lui, la justice le condamne à lui reverser l’équivalent de 153 000 euros.
En Argentine, après 27 ans de vie commune, un homme décide de quitter sa compagne, avant d’obtenir un divorce deux ans plus tard.

Dans le pays, il est fréquent pour l’un des deux ex-époux de verser une pension à l’autre, en fonction de sa situation professionnelle et financière.

Ainsi, puisque sa femme dépendait financièrement de lui, l’homme a été condamné par la justice à lui reverser une somme pour compenser la retraite à laquelle elle n’aura jamais droit.

Car, en effet, pour s’occuper du foyer, la septuagénaire n’a jamais trouvé d’emploi, et se retrouve dans une situation précaire. 

Elle qui avait pourtant fait des études d’économie et se préparait à une longue carrière avait finalement mis ses ambitions de côté pour élever leurs enfants.

Pour compenser les 27 années durant lesquelles la femme s’est occupée du foyer, son ex-mari s’est vu réclamer une pension de 153 000 euros.

Ce n’est pas une première, alors que la justice tend à soutenir les femmes non viables économiquement après leur divorce, mais la somme atteint des records. Pour l’établir, les juges ont estimé les revenus de l’ex-époux et le préjudice estimé de son divorce. 

Publié il y a 120 jours par Cécilia - Source : leparisien.fr